Le néolibéralisme détruit l’écologie pour l’économie

Une économie mortifère qui annonce le début de la fin:

En 2021 le monde bat son record de dépenses militaires 2214 M$ (milliards de dollars), les gouvernements suicident la planète, faut-il laisser faire la secte néolibérale ?

En 45 ans le capital boursier est multiplié par 81, quand l’humanité a doublé (4 à 8 milliards), le 1% le plus riche possède 50% des 120.000 M$ (Milliards$) (capital en bourse fin 2021). En 45 ans, la croissance du capital a érodé celle du PIB, qui a donné plus de 11.400M$ de dividende en 10 ans. Nous sommes condamnés à une croissance perpétuelle pour rémunérer un capital que la dette gonfle toujours plus, la preuve par l’image.

En 1975 le PIB mondial, 5 fois plus grand que la capitalisation boursière, est dépassé par celle-ci 45 ans après, si on prolonge cette courbe sur 45 ans, le capital aura plus que doublé mais quel sera le PIB ? Les gouvernements du Monde organisent une course poursuite entre PIB et capitalisation au profit de celle-ci. Entre les fonds de placements divers (52.200 M€), les assurances, les fonds de retraites, ces milliards gonflent le marché boursier créant une bulle (investissement réel 2021 IPO 594M$ et dividendes 1.470M$) sans rapport avec la valeur comptable des entreprises cotées, une course spéculative, qui peut tuer, au profit de quelques-uns, abîme la planète et appauvrit la majorité des gens.

On voit que la croissance peine à se maintenir, mais que le capital croît plus vite que le PIB et donc appauvrit ce qui permet à la planète de vivre. Ce modèle capitaliste ne sera jamais écologique, il est fait pour rémunérer l’argent et enrichir les riches qui, avec leurs milliards, jouent un Monopoly avec une avidité sans limite proche du sordide. La rémunération de l’argent tuera la planète à la vitesse de l’intérêt de la dette, mais la plus grande partie de l’humanité sera déjà morte.

L’écologie planétaire nécessite une réduction importante des activités productrices, et la suppression de celles qui dopent l’économie, (710M$ publicité mondiale 2021) or le capital et les gouvernements ne veulent pas ralentir, pensent en terme de productivité et même augmentent la durée d’activité des d’humains avant leur retraite, quand le revenu du capital est peu taxé, or cette économie est incompatible et déconnectée de toute écologie. La démocratie est divisée entre ceux qui ne croient plus en la politique, ceux qui choisissent les extrêmes et ceux qui gardent un système peu écologique, mais bon pour eux.

La course au profit est mortifère, elle entraîne une compétition sauvage pour l’énergie et les matières premières entre pays, alors qu’il faudrait gérer celles-ci mondialement en tenant compte des générations futures, au moins 10 siècles, car nous allons vers une auto-destruction de la planète et de l’humanité (à écouter Thierry Ripoll). Il faudrait une économie financière circulaire (comme on le prescrit pour l’écologie) qui cesse d’accroître le capital, en recyclant cet argent à travers la suppression de l’héritage (favoriser la donation avant 60 ans), la banque centrale régulant une masse monétaire en rapport à la démographie du pays. La dette du Monde est de 300.000M$ (bientôt plus grâce à Poutine), cet argent créé pour relancer l’économie dite du « ruissellement » veut imposer aux 8 milliards d’humains une dette de 37.500$ par an, plus que le salaire moyen des pays développés ou qu’un RMU. En 45 ans la masse d’argent a été multipliée par 40 quand la population a doublé, et il y a, et il aura (hélas) toujours la même proportion de pauvres.

Chaque individu devrait avoir un revenu inconditionnel selon le pays (autour du SMIC) de sa majorité à sa mort, en travaillant pour le juste nécessaire. L’argent abandonné aux paradis fiscaux par les gouvernements (21.000-32.000 M$) est suffisant pour amorcer le système. Si chaque individu est assuré d’un revenu inconditionnel correct pour vivre il cherchera moins à se constituer un capital pour sa fin de vie, surtout si on améliore les maisons de retraite.

Il est nécessaire qu’une organisation mondiale pense un autre mode de vie «durable» sans compétition, donc sans croissance (même démographique) aide et oblige chaque état, multinationale ou individu à se diriger vers une sobriété écologique. Si on accepte les soubresauts destructeurs de la planète, on ne veut pas qu’un fou la fasse exploser, il faut un désarmement total de tous les pays, car semer des armes c’est récolter des morts et tuer la démocratie. C’est la première action écologique car on le voit, des décennies d’écologie peuvent être anéanties en quelques jours voir moins. La seule croissance valable des peuples doit être intellectuelle (éducation, formations, art) clé de la liberté, «préférer l’être à l’avoir».

Quelques milliers de personnes détiennent un pouvoir économique, politique, religieux (voir plusieurs) dont ils abusent avec la collaboration d’autres, gouvernements inclus, et maintiennent une économie taillée à leur seul profit, dans le seul but de dominer les autres et construire «LEUR» Monde avec croissance pour eux, et miettes pour les autres. Mégalomanes, cupides, orgueilleux, ces gens, à l’abri des besoins, pourrissent la vie de milliards d’humains qui veulent vivre anonymement, mais sans enfer sur terre.

Je pense à ces films de western où des chasseurs de primes éliminent, pour toucher une prime, des personnes qui bafouent la loi et je rêve d’un site qui proposerait la tête de personnes qui pourrissent le monde où des chasseurs de primes, grâce à nos dons, nous débarrasseraient de ceux-ci, car les gouvernements ont mis en place des épées de Damoclès nucléaires sur les 8 milliards d’humains qui les empêchent d’agir, et ils ont choisi l’économie contre les peuples, donc nous sommes ramenés à des pions à qui il reste une possibilité, ne compter que sur nous-mêmes.

L’histoire se répète, une poignée de tyrans a été responsable de 100 millions de morts, mais les démocraties complices continuent d’accepter ces dictatures sans rien faire, voir hypocritement, commercent avec. La non-ingérence qu’elles invoquent se retourne contre elles car obligées, pour des raisons humanitaires élastiques, de recevoir des millions de migrants et réfugiés. Mais d’autres dictatures sont hélas toujours pesantes sur le Monde, dont une, le néolibéralisme, où la liberté des marchés (et la spéculation) est imposée par les gouvernements qui privatisent l’état au profit de fonds de placements et du capital des milliardaires, ils leurs bradent la planète et l’humanité. Les presque 8 milliards d’humains ne demandent que le minimum essentiel pour vivre et offrir un avenir à leur descendance en respectant la planète, les milliers de pétitions qu’on signe, donnent bonne conscience, mais n’aboutissent à rien, peut-être faut-il opter pour des primes sur la tête de ces quelques gens toxiques.

La technologie et le nombre d’humains ont réduit le Monde à la taille d’un village, le poids des actions (ou de l’inaction) de quelques-uns est si fort que l’impact écologique en est multiplié même au fond de la forêt amazonienne. Les gouvernements sont responsables des catastrophes à venir, ils pensent être à l’abri de celles-ci, ils devront payer pour l’incurie et l’impéritie de leur gouvernance, voir la collusion qu’ils ont avec le capital au détriment de l’ensemble de l’humanité.

03/05/2022

3 réflexions sur “Le néolibéralisme détruit l’écologie pour l’économie

  1. La transformation des systèmes financiers en vaste Casino (plus que de Monopoly), avec des produits de martingale et pire, devrait être réformée et maîtrisée ; mais Les écologistes politiques, idéologues fanatisés, qui prônent la « décroissance » (comme retourner à la lampe à huile et au moulin à vent) pour mieux « jouir » de la Terre, principalement , mais pas que… feraient mieux de se concentrer sur la maîtrise et la décroissance démographique qui est le premier facteur des déséquilibres, notamment pour certain continent qui va tout faire exploser.

    J’aime

  2. Ping : Une image vaut bien mieux qu’un long discours insipide * … | Boycott

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s